Le diagnostioc est tombé

Le diagnostic est tombé, je fais une dépression. Dès que j’ai entendu la psychologue prononcer le mot fatidique, j’étais à la fois soulagée et apeurée.

Soulagée de savoir qu’il y a bien quelque chose d’anormale dans mon comportement, mais aussi apeurée de ne pas avoir la force intérieure pour gagner cette guerre contre moi-même.

Soulagée d’associer tous mes symptômes à autre chose qu’à la paresse, la gourmandise ou la folie, mais apeurée de trouver la vraie cause derrière la maladie.

Soulagée d’apprendre que ce n’est qu’un état passager et que bientôt j’irai mieux, mais apeurée de devoir encore vivre juste un peu plus longtemps avant ce fardeau immense sur mes épaules.

Soulagée de pouvoir enfin faire quelque chose pour aller mieux, mais apeurée d’échouer.

Soulagée d’en parler à mon entourage, mais apeurée de leurs réactions.

Soulagée de savoir que la fin de mes souffrances approche à grand pas, mais apeurée d’écouter la petite voix dans ma tête qui me dit qu’il y a un moyen beaucoup plus rapide pour en finir.

Mais surtout, soulagée d’être supportée par mon conjoint dans toutes ses étapes et de pouvoir compter sur lui dans les moments où je ne peux plus compter sur moi-même…

Advertisements

J’ai un problème

Il y a très longtemps que je n’ai pas écrit!

Je pourrais vous trouver un million d’excuses, mais je préfère m’en tenir à la vérité. J’ai un grave problème de motivation. Je n’arrive plus à être efficace au travail, je manque de vigueur et d’entrain au quotidien, je ne fais rien d’autre que d’écouter la télévision à la maison, je dors sans cesse, je mange sans arrêt… Je devrais aller consulter un professionnel, mais j’ai beaucoup trop peur du résultat.

Je me voyais mal écrire des conseils aux gens alors que je me trouve dans un état semi-végétatif. J’ai préféré me cacher dans mon salon avec Netflix et du pop corn. Le problème avec cette méthode est qu’on en retire rien de gratifiant et que l’on s’enfonce seulement plus loin.

the_big_bang_theory_penny_needs_help

 Il est grand temps que ça change!